Créer mon blog M'identifier

Retourner sur la première page du blog

Quand je serai grande...

Le 16 juin 2013, 18:51 dans Écologie 6

Et si chacun de nos actes contribuait à quelque chose d'extraordinaire? Si un geste, un mot changeait considérablement l'avenir de cette Terre?

Il y a ceux qui pensent que c'est impossible, que seul, nous sommes impuissant, dommage...

Et il y a ceux qui sont convaincus qu'il faut un commencement à toute chose. 100 personnes c'est toujours 1+1+1... personne qui a rejoint ces idées. Je reste persuadée qu'en diffusant le plus d'informations possible, je peux changer quelque chose. Pas forcément "changer" la personne, mais susciter en elle, une question, un doute, qui changera peut-être et améliorera son mode de vie et ainsi celle de tous. Je refuse de rester dans le déni et me dire "ce n'est pas grave, après tout, dans 100 ans je ne serai plus là pour voir tout ça". Nous avons d'avantage maltraité la Terre en 100 ans qu'en plus de 4 milliards d'années. Nous évoluons tout en faisant de notre planète le dommage collatéral de ce "progrès". Que laisserons-nous à nos générations futures? Un monde de technologie, sans arbres, sans animaux, sans vie.

Chaque geste compte, dans le pire comme dans le meilleur. Ne pas faire attention à ce qu'il se passe, c'est condamner chaque êtres vivants y compris nous.

Alors informez-vous sur tout. Et faites que chaque geste compte!

14 min de souffrance pour un steak ?

Le 14 juin 2013, 13:47 dans Écologie 0

Voici le 1er article pas très agréable à lire. Mais, il faut être informé, car le déni est ce qui pousse la plupart d'entre nous à fermer les yeux et à faire avec. Le moment où j'ai décidé de ne plus jamais mangé de viande s'est motivé par un article comme celui-ci: l'abattage rituel. Attention, cet article n'est absolument pas un article de haine envers des religions. C'est une haine envers la cruauté.

Savez-vous que l'abattage rituel se démarque d'un abattage classique par l'absence totale d'étourdissement? Ceci entraine alors pour l'animal une souffrance pouvant durer jusqu'à 14 min (étude réalisé par des scientifiques). L'animal est alors égorgé en étant conscient de toute chose.

Je dénonce cette pratique que je trouve odieuse et inhumaine. 

Mais je dénonce également la marchandisation de ces animaux en supermarchés sans aucune tracibilité. Et les chiffres font peur! Environ 60% de la viande abattue rituellement est vendue sans mention particulière. 1/3 des animaux tués seulement seront séléctionnés pour être vendus "halal" ou "casher", le reste ira dans vos assiettes. 

Cette pratique ne doit pas sortir de son cadre. Les personnes dont la religion n'impose pas cette pratique, n'ont pas à subir cette cruauté servie dans leurs assiettes. Ils ont le droit de choisir. 

"Grâce" au scandale de la viande de cheval, les emballages sont un peu plus étiquetés, mais tout n'est pas encore fait. Donc je vous demande de rester vigilant concernant les articles que vous mettez dans votre cadis; car c'est en fermant les yeux et en acceptant une souffrance supplémentaire et inutile à nos amis les animaux que vous ferez perdurer ce massacre. 

Si le végétarisme ne vous tente pas, ne choisissez pas non plus la cruauté. Respectez ce que vous mangez!

Etre végétarienne

Le 14 juin 2013, 11:16 dans Écologie 2

"Je ne me sens pas suppérieure parce que je suis végétarienne. La vérité est que je suis végétarienne parce que je ne me sens pas suppérieure aux autres."

Pour dire vrai, je suis végétarienne depuis bientôt 1 an. Depuis l'âge de 15 ans, j'ai fais de multiples tentatives en vain. Peu informée sur ce qu'il fallait manger pour éviter les carences et très jeune, j'échouais. J'ai donc continué d'en manger mais le moins possible toujours. Avant de franchir le cap, passer à table était tout simplement une horreur, je ne me sentais pas bien du tout. Et puis je me suis beaucoup informée et j'ai décider de devenir végétarienne. Je ne me suis jamais aussi bien sentie depuis, je suis en paix avec mon corps. Plus de remords, plus d'angoisse. Je mange ce que j'aime manger. 

A la maison c'est assez simple, je me prépare mes repas. Le soucis c'est quand on décide de manger dehors ^^ A Paris, il doit surement y avoir plein de bonnes adresses. Ici, c'est moins sûr. Il faut prendre l'habitude de regarder la carte du resto avant, et s'il n'y a rien, demander si c'est possible de nous faire une assiette. J'ai déjà eu l'amer expérience d'un resto avec mon copain et ses parents, un resto étoilé bien cher. Aucun plat végétarien (comme souvent). Au moment de commander, je fais "ma chiante" (comme souvent ^^) en demandant si ce serait possible de me faire une assiette avec leur différentes garnitures. Et là c'est tout simplement "non". J'ai eu droit à des tagliatelles et langoustines (sans langoustines) nature. Wouahou un grand plat de pâtes natures collantes à 20€ --' 

Heureusement, ce n'est pas partout pareil! Maintenant, on a pris l'habitude de demander avant, du coup samedi soir je vais au resto et je sais déjà qu'on va me préparer une assiette spéciale (la classe non?).

Si vous aussi vous voulez devenir végétarien, ne vous dites pas que c'est impossible! On est beaucoup, rejoingnez-nous ;)

Voir la suite ≫